ARRÊTER DE FUMER AVEC LA CIGARETTE ELECTRONIQUE ?

Le débat fait rage depuis que la cigarette électronique est connue du grand public. Serait-elle «meilleure» pour la santé ? Pourrait-elle être la solution idéale pour qui souhaite arrêter de fumer ? Serait-il possible de vapoter à long terme sans ressentir aucun effet négatif sur la santé ?

Autant de questions pour lesquelles il est parfois compliqué d’obtenir des réponses claires et sans ambiguïté, mais qui tendraient à aller dans le sens d’une e-cigarette vécue comme le bâton de marcheur du fumeur en sevrage tabagique.

Quelques bonnes raisons pour s’essayer au sevrage tabagique par la e-cigarette :

  • Arrêter de fumer n’est pas une chose facile. Dites-vous bien que le simple fait de vouloir arrêter est déjà un grand pas en avant si ce n’est le plus grand.
  • Arrêter de fumer avec l’aide de la cigarette électronique pourrait être plus simple qu’avec n’importe quel autre substitue dans la mesure où la e-cigarette permet de conserver le geste de fumer. C’est, on le sait, un des points d’habitude les plus nommés par les fumeurs.

Un confort au quotidien

La cigarette électronique, grâce à son aspect ainsi qu’à son utilisation rappelant totalement celle de la cigarette classique, permet aux fumeurs devenus vapoteurs de ne pas ressentir de manque. Sans être totalement la même chose, la cigarette électronique n’est pas non plus totalement différente de la cigarette classique. Il s’agit donc pour son utilisateur de se sevrer doucement, sans accuser le moment désagréable et parfois brutal du manque à la fois de nicotine, mais aussi de l’action de fumer.

Vapoter est aussi et surtout agréable pour l’entourage. Tous ceux qui ont un jour côtoyé un fumeur sans l’être, savent que l’odeur de tabac, et encore plus de tabac froid, est particulièrement désagréable. Voilà encore un bon point pour la e-cigarette. Le sevrage y est doux à la fois pour le vapoteur, mais aussi pour ses proches. Pas de fumée, pas d’odeur ou discrète et parfois même fruitée selon l’arôme choisi, et surtout pas ou beaucoup moins de tension.

De là, le vapoteur peut continuer à profiter du geste de fumer tout en régulant sa consommation à la fois en quantité de vapotage, mais aussi en quantité de nicotine, les e-liquides permettant d’en doser (et donc d’en réduire progressivement) l’apport.

Des économies non négligeables

Tout le monde le sait, et même les non-fumeurs, la cigarette coûte cher, et même de plus en plus cher. C’est d’ailleurs un des points les plus sensibles chez les fumeurs lorsqu’on leur parle de leur addiction et des raisons pour lesquelles ils souhaitent s’en débarrasser.

Le cigarette électronique, et c’est un point pratiquement voir pas du tout controversé, permet de réaliser d’importantes économies pour qui passe de fumer à vapoter.

C’est très simple, un flacon de e-liquide coûte en moyenne 10 euros et contient 15 ml soit environ 180 cigarettes. Ceci représente 9 paquets de cigarettes classiques du commerce qui coûtent, eux, en moyenne 7 euros le paquet. 180 cigarettes représentent donc ici 63 euros.

Vapoter représenterait donc une économie de 53 euros tous les flacons, pour un ancien fumeur.

Si tout dépend du rythme de vapotage, il est indéniable que le fumeur qui passe au vapotage (qu’il s’agisse de sevrage ou non) réalise d’importantes économies.

La e-cigarette moins agressive pour la santé

Selon les témoignages, la cigarette électronique représente un bon moyen de sevrage. Pour autant, on retrouve une autre caractéristique qui lui semble difficilement contestable, celle du bien-être accru.

Il ressort de l’utilisation exclusive de la cigarette électronique, que celle-ci semble moins agressive pour les poumons, aucunement gênante pour l’odorat et libératrice d’un autre inconvénient de la cigarette classique, celui de la coloration progressive de l’émail des dents.

Pour résumer, des dents plus blanches, une respiration plus confortable et un odorat progressivement amélioré feraient clairement partie des avantages à court et moyen terme du vapotage.

Une efficacité aléatoire

Pour autant et malgré tous ces avantages, les fumeurs restent inégaux face au sevrage tabagique par le biais de la cigarette électronique.

De nombreuses études ont en effet démontré que si un certain nombre de fumeurs réussissent à arrêter de fumer (c’est à dire à passer à un vapotage sans nicotine) la plupart ne font que compenser un manque de cigarettes classiques par l’utilisation de e-liquides à base de nicotine.

Tout dépendrait en réalité de l’assimilation de la nicotine par chacun. Il a été démontrée en effet que la nicotine présente dans les différents e-liquide est moins bien assimilée par le corps humain et que la puissance de la dépendance de chaque fumeur st fortement liée à cette assimilation différente d’un individu à l’autre.

La cigarette électronique représente donc un moyen de ralentir sa consommation de cigarettes classiques et possiblement, de l’annuler. Mais il faudra encore de nombreuses études avant de trouver quels facteurs sont réellement déterminants dans le sevrage tabagique par la e-cigarette.

Fermer le menu